L’arbre des lianes

“Il faut savoir que aussi quand on contemple un arbre et on dit que il est un chêne ou un baniano, cette mot, pendant qu’elle entre dans vos connaissances de botanique. Influence votre ésprit et s’interpose entre vous et votre vision de l’arbre. Afin d’entrer en contact avec l’arbre, on doit appuyer notre main sur lui. Le mot ne nous aide pas à le sentir.” 

Cette phrase, de l’écrivain et philosophe indien Jiddu Krishnamurti, reflète l’importance d’apprendre à observer notre environnement; à sentir les arbres et les autres êtres vivants qui nous entourent, en évitant que les mots utilisées pour les définir interfèrent de façon negative.

Un de ces arbres que tout le monde devrait connaître, soit qui vient à visiter Séville soit qui vive ici, est le majestueux et corpulent arbre des lianes. On peurt rencontrer dans différénts coins charmantes de la ville. Vous vous étonnerez de la taille incroyable de son feuillage, qui peut arriver à 30 mètre d’hauteur; comme du vigueur de son tronc, où de ses branches et racines poussentes.

Précisément sa dénomination vient de la capacité de cette espèce pour developper racines aériennes, les lianes. Elles pendent de ses branches en créant des denses réseaux et des colonnes verticales. En général, les propagateurs de ses graines sont les oiseaux, qui mangent et excrètent ces graines sur les branches les plus hautes des arbres; où elles germent et commencent à émettre des racines aériennes. En effet, dans leur lieu d’origine ces lianes poussent sur les branches d’autres espèces; en les engloutissant petit à petit et en occupant leur espace.

Les arbres des lianes ont été identifiés historiquement comme Coussapoa dealbata; bien que différents auteurs signalent un erreur, et disent que en réalité il s’agit de figuiers australiens ou figuiers de la baie de Moreton; Ficus macrophylla, un Ficus avec des grandes feuilles, comme son nom latin l’indique. De toute façon, comme dit  Krishnamurti, sa taxonomie n’est pas vraiment importante. Mais plutôt il faut  entrer en contact avec son esprit.

Pour cette raison, nous vous invitons à vous assoir sur son tronc. À le toucher avec vos mains, à le sentir.

Où pouvez-vous le faire? Par exemple, dans les Jardins de Murillo, juste à côté du quartier Santa Cruz. Ou dans la Plaza de San Pedro, devant l’église homonyme où le grand peintre Velázquez a été baptisé; et aussi proche de bâtiments emblematiques comme la ancienne Fabrique de Tabac.

Et bien sûr, dans l’espace vert le plus beau de la ville, le Parc de María Luisa; où on le retrouve dans la Glorieta de Gabriela Ortega ou dans le rond-point dedié à Juanita Reina, avec deux  majestueux exemplaires un devant l’autre.

Andrés Pérez Vázquez. CEO y guía de apie | Experiencias Guiadas

À Séville il y a Beaucoup Plus à Voir

Soit qui vive dans la ville, soit qui vient à visiter Séville est invité à découvrir cet arbre des lianes; et les autres qui vivent autour de nous dans les rues et les places de Séville.

Par exemple, on les verra pendant le tour par le quartier de Santa Cruz. Et bien sûr, pendant la visite du Parc de María Luisa et Place d’Espagne; où on prêtera attention non seulement aux arbres des lianes mais aussi aux autres merveilles botaniques présentes.

Nous vous informons que les données personnelles de ce formulaire seront incluses dans un fichier sous notre responsabilité, pour le traitement de données à caractère personnel, afin de vous informer des produits et services offerts par APIE EXPERIENCIAS TURISTICAS GUIADAS SLU. Comme intéressé direct, vous avez le droit d’accès, de rectification, d’annulation et d’opposition au traitement des données qui vous concernent et autorisez que cela fasse  partie du fichier, devant lequel vous pouvez exercer vos droits et recevoir information et publicité de nos produits et services.
Les droits mentionnés ci-dessus peuvent être exercés vers APIE EXPERIENCIAS TURISTICAS GUIADAS SLU. dans l’adresse mail info@experienciasapie.com (selon la loi 15/1999 du 13 Décembre sur la protection des données à caractère personnelles).

Alerte!

Nos visites provoquent une merveilleuse satisfaction intérieure. À la fin de la visite vous noterez des symptômes de bonheur, un niveau culturelle élevé qui peut créer une dépendance à Seville.

Suivez-nous sur réseaux sociaux

Les grands voyageurs donnent leur avis sur apie